Juil. Août 2007 - "Témoins silencieux"

Exposition d’œuvres de la collection du Frac Ile-de-France
JPEG - 114.6 ko


Dans le cadre de ce premier partenariat avec Milly-la-Forêt, le Frac d’Ile-de-France a choisi de présenter, dans cette ville située aux portes de la forêt de Fontainebleau, un ensemble de « portraits d’arbres » issus de sa collection.

L’exposition s’est tenue du 23 juin au 26 août 2007 à l’Espace culturel et avait pour titre "Témoins Silencieux".

L’exposition présentait des œuvres contemporaines très diverses : peintures, sculptures, dessins, photographies. C’est en ces mots que Nathalie Boudet, responsable de la collection du Frac Ile-de-France, décrit l’exposition :

« Objet d’un culte artistique et patrimonial, l’arbre est un sujet prégnant dans l’histoire de l’art. Les œuvres que le public pourra découvrir cet été à l’Espace culturel Paul Bédu sont ici les témoins silencieux de la fragilité de la nature. Isolé, magnifié ou maltraité, l’arbre subit toutes sortes d’aléas liés à l’environnement et à la main de l’homme. Pour la plupart vides de toute présence humaine, l’arbre est le motif principal de ces œuvres et évoque à travers un répertoire de formes la nature et la mémoire.

JPEG - 81.5 ko

herman de vries
Silence, 2004
Sculpture 240 * 2,5 * 2,5 cm
Pique en acier, gravure argentée, dorure à la feuille
Collection du Fonds régional d’art contemporain d’Ile-de-France

JPEG - 172.2 ko

Marc Desgrandchamps
Majorca 67, 1992
Peinture 200 * 150 cm
Huile sur Toile
Collection du Fonds régional d’art contemporain d’Ile-de-France

Qu’est-ce qu’un FRAC ?

En 1982, une convention culturelle entre le ministère de la Culture et les régions met en place dans chaque région de France un Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC), régi par la loi sur les associations dans la double perspective de promotion des arts plastiques et de décentralisation artistique. En vingt ans, les FRAC ont contribué à sortir l’art contemporain des cercles parisiens pour diffuser dans les régions et les départements les propositions esthétiques les plus novatrices des créateurs d’aujourd’hui. Ainsi, les FRAC accueillent chaque année des milliers de visiteurs. L’acquisition d’œuvres d’artistes vivants, représentatives des orientations les plus actuelles de la création, nourrit ainsi les deux spécificités des FRAC par rapport aux musées : la mobilité des collections et la prépondérance des actions hors les murs.

Le FRAC a plusieurs missions :

Une collection
Sa vocation première est la constitution d’une collection d’art contemporain, représentative de la création actuelle. Par exemple, la collection du FRAC Ile de France comporte aujourd’hui environ 700 oeuvres d’artistes français et étrangers. Elle s’oriente autour de trois axes : le développement d’achats d’œuvres photographiques et vidéos, la constitution d’ensembles monographiques, en particulier dans le domaine de la peinture, et le prolongement de la réflexion entamée en 2001 sur la place de l’objet dans la création contemporaine et la question de la fonctionnalité de l’œuvre.

La Diffusion
A travers la diffusion de leurs collections dans les régions, en France et à l’étranger, les FRAC contribuent à la sensibilisation du public à l’art contemporain. L’exposition cet été à Milly-la-Forêt s’inscrit dans ce cadre.

Le soutien à la création contemporaine
Elaborant un projet artistique et culturel propre, le FRAC définit un ensemble d’objectifs en matière d’acquisition et de commande, d’édition, de programmation d’expositions et d’organisation de conférences ou de séminaires, de développement des relations avec les artistes français et étrangers (résidences en ateliers-logements) et de mise en place d’une politique de médiation avec le public.



1, Place de la République
91 490 MILLY-LA-FORET - Tél : 01.64.98.80.07