Détails de l'événement

Google Maps est désactivé.

✓ Autoriser

L’exposition « Les rubans roses » à l’Espace culturel du Moustier a dû être confinée mais…

Pour vous faire patienter avant la réouverture des espaces culturels, découvrez aujourd’hui le travail du photographe, Quentin Kheyap

 

Sélectionnée au salon d’automne 2020 et au festival Renc’art de Chamarande, Quentin Kheyap, photographe professionnel depuis 2015, a décidé de nous présenter la dernière jeune fille à la perle.

Cette œuvre, faute de coronavirus, n’a jamais été exposée réellement, les deux grands rendez-vous dont elle était promise ayant été annulés. Alors pour lui donner une exposition, Quentin a décidé de vous la faire découvrir virtuellement sur les murs de la Crypte du Moustier.

Dernière de la série, commencée en 2014, la thématique de « la jeune fille à la perle » s’est étoffée pendant toutes ces années, puis, après une longue pose, Quentin a essayé de reprendre le thème une dernière fois à la demande du modèle, et voici le résultat.

Retrouvez le travail de Quentin Kheyap sur son book en ligne: www.photos-quentin.book.fr et sur les réseaux sociaux, Facebook et Instagram

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste, Henriette Poglio.

Henriette Poglio dit Superlatournette réside à Milly la Forêt. Artiste plasticienne autodidacte, elle commence en 2010 par s’initier à la peinture à l’huile dans l’atelier de peinture libre du Foyer Culturel et de Loisirs de Milly la Forêt, animé par Michel Martin, Peintre issu des cours de Georges Dalmen à Barbizon et de Christoff Debusschère à Dourdan.

Depuis 2017, date à laquelle elle décide de se lancer en tant qu’artiste indépendante, elle expérimente dans son Atelier La Fontaine des Petits Prés de nombreux médiums. Elle aime la diversité, le changement. Elle a ce besoin de passer d’un médium à l’autre. C’est la raison pour laquelle, elle pratique au gré de ses envies aussi bien la peinture à l’huile que l’acrylique, l’aquarelle, le dessin, le modelage de la terre, la sculpture, le collage…

Henriette Poglio a de nombreuses passions. Mais un de ses grands thèmes de prédilection sont la nature, les fleurs, la forêt, sources d’inspiration, de joie, d’émerveillement, de paix, de sérénité. Ses réalisations sont très vives, colorées, dynamiques. Elles sont empreintes d’une grande énergie, de beaucoup d’enthousiasme. L’artiste se dit plutôt expressionniste que réaliste. Pour créer, elle aime se laisser guider complètement par la matière, le rêve aussi.

Bientôt le moment des cadeaux. N’hésitez pas à visiter son profil pour découvrir ses œuvres qui invitent à la rêverie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’artiste, Stéphanie Ribot.

Originaire du Gard, Stéphanie Ribot, dès son adolescence choisit et passe son temps libre à la pratique du dessin et de la peinture.

Elle approche les différentes techniques : le fusain, l’encre de couleur, la peinture à l’huile et l’acrylique.

Après des études artistiques, peinture, céramique, modelage et trois années à l’Académie Charpentier en année préparatoire à l’école des Beaux Arts de Paris.

Stéphanie Ribot développe son style et une esthétique de l’art, de symboles mystiques, elle associe des matières, du texte nourrie de ses émotions et de ses ressentis.

Influencée par certains grands maîtres de l’impressionnisme, irréel et figurative, Van GoghDegasDaliSiudmakKlimt et une certaine attirance par le Fauvisme comme Van Dongen.

L’image qui traverse l’esprit avant de s’associer à la force de l’inconscient, à son inconscient prend toute son ampleur devant la toile, c’est alors que les spatules, les couleurs, les textures se mêlent et donnent naissance à une œuvre parfois achevée parfois en instance de naître, c’est offrir un moment de partage, l’art de donner et de créer”. Stéphanie Ribot

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette exposition virtuelle est réalisée par Artmosphère

Créé il y a seulement un an, Artmosphère a pour objectif de promouvoir l’art et les artistes en Ile-de-France. Cette année, si particulière, a permis à l’association de montrer son savoir-faire et sa réactivité. En effet, dès le mois de juin, Artmosphère a créé « les éphémères« , des expositions extérieures, le temps d’un week-end afin que l’art puisse de nouveau se montrer, ces expositions ont duré tout l’été sur plusieurs lieux en Essonne et en Seine et Marne. Les éphémères ont permis à 15 artistes d’exposer au public leurs créations. Puis, début octobre, au théâtre de Fontainebleau, l’événement phare, créé par la cofondatrice Alexandra Gérat, Photobleau a réunit 27 artistes, peintres, sculpteurs, photographes, graveurs, street-artistes et céramistes pour le plus grand bonheur des 750 visiteurs. La saison 2020 devait s’achever avec l’exposition « les rubans roses« , en collaboration avec l’association Ter R O Feu et la ville de Milly-la-Forêt, et puis les événements ont fait que nous avons dû interrompre cette exposition pour cause de confinement. C’est ainsi que l’idée de créer des expositions virtuelles est née, et nous vous proposons de patienter en image et espérons des jours meilleurs pour tous.